Législation verte : nouveau vecteur de croissance ?
Entre incitations fiscales et écotaxes, la réglementation
en faveur de l’environnement est-elle un levier pour le commerce ?


> Lire la suite




Nos atouts : la proximité et la diversité de l’offre.”
Mobilier Européen, la culture du meuble de père en fils

Découvrez aussi...

Groupe Automobile Hess, 18 marques, 36 concessions : Hess, le leader de l’Est

CENTURY 21, « Le métier d’agent immobilier doit changer ! »
   



Distribution :
Après l’ère de l’équipement, susciter le renouvellement
IPEA, un observatoire dédié au marché de l’ameublement


Automobile :
Le low-cost a la cote !
La filière du recyclage se réorganise


Immobilier :
Géolocalisation, le marché vu du ciel
Home staging, une aide à la transaction


L’actualité des professionnels du commerce.

> Lire la suite
   

« Avec PROFI’, des financements plus rapides »
Jean-Marc Romano, directeur marché Distribution Cetelem.

> Lire la suite
   
   


Des enseignes éco-citoyennes récompensées

 
Obligation de collecte et de recyclage, taxe sur les déchets ménagers diffus dangereux, écotaxe kilométrique… Depuis quelques années, la réglementation environnementale s’accélère au point de toucher désormais aux structures mêmes des modèles de distribution. Certes, les enseignes ne sont pas décisionnaires, mais elles détiennent notamment le pouvoir de favoriser les constructeurs qui vont dans le bon sens. Le client l’a bien compris et il continuera, à l’avenir, à récompenser celles qui sauront répondre à ses attentes éco-citoyennes.
En attendant... très bonne année 2010 !


Thierry Dublanchet,
Directeur de la rédaction


2010 :
le calme après la tempête ?


La crise économique a mis à l’épreuve les professionnels du commerce et du crédit.
Bilan et perspectives avec Yves Gaudin, directeur général délégué de BNP Paribas Personal Finance.


> Lire la suite
ˆ Haut de page
www.cetelem.frwww.cetelem.comwww.observateur-cetelem.comwww.distribution.cetelem.frwww.creapress.fr
 

 
Fermer

2010 : le calme après la tempête ?

_ La crise économique a mis à l’épreuve les professionnels du commerce et du crédit.
Bilan et perspectives avec Yves Gaudin, directeur général délégué de BNP Paribas Personal Finance.

© Cetelem
L’année 2009 a été marquée par l’explosion du coût de la liquidité. ”

YVES GAUDIN, directeur général délégué de BNP Paribas Personal Finance
Ensemble, professionnels de la distribution, de l’immobilier, de l’automobile et du crédit, nous sortons de l’année sans doute la plus difficile que nous ayons collectivement connue. La profondeur et l’ampleur de la crise ont été sans précédent : avec des intensités diverses, elle n’aura épargné aucun secteur d’activité, aucun pays.

Une reprise timide mais réelle
Côté « commerce », la réduction des investissements et achats des ménages, amortie dans les secteurs immobilier et automobile par d’efficaces mesures publiques de soutien, a touché fortement la fin de l’année 2008 et l’essentiel de 2009. En matière de financement, cette même période a été marquée par un phénomène jusqu’alors inconnu de nos économies « matures » : l’explosion du coût de la liquidité, provoquée par une crise de confiance sans précédent dans le monde bancaire. Au point de mettre en cause l’accès même à la « matière première » qu’est le refinancement pour les établissements les plus fragiles. Et nous sommes confrontés en parallèle à une montée des risques elle aussi sans précédent, conséquence des difficultés que connaissent les ménages. Comment se présente donc cette année 2010 ? De manière encore timide, ou irrégulière, la reprise se profile, y compris du côté de la consommation et des investissements, notamment immobiliers, des ménages.
Certains fronts se sont calmés, comme celui de la liquidité, même si désormais celle-ci a et conservera un coût très significatif, la crise ayant révélé sa fragilité, donc sa valeur. L’offre et la demande étant à nouveau toutes deux présentes, la « dynamique commerciale » revient à l’ordre du jour ! Pour autant, deux fronts vont rester difficiles cette année. Celui du risque d’abord, nos clients demeurant affectés, durant quelques trimestres encore, par la montée probable du chômage. Celui de la réglementation d’autre part, avec la transposition « enrichie » en France de la directive européenne sur le crédit à la consommation.
Nous aurons donc à faire preuve ensemble à la fois de volontarisme commercial et d’un sens de la responsabilité redoublé dans l’exercice de notre activité commune de financement des projets de nos clients. C’est tout le sens de la démarche de « Crédit responsable » que promeut Cetelem depuis quelques années maintenant !
Une très bonne année à tous.

Pour en savoir plus :
www.cetelem-immo-partenaires.fr
www.cetelem-automobile.fr
www.distribution.cetelem.fr