Comment la distribution séduit le conso-voyageur 
Métro, boulot... conso !
Acheter à fond la caisse chez Auchan
La Camif cataloguée enseigne citoyenne
Tupperware met la main à la pâte
Les marchés de Noël vont de l'Avent !
Les applications Cetelem sont compatibles avec EMV
Comment la distribution séduit le conso-voyageur
1) Terminal Roissy 2F, place au commerce !
2) Passage, proximité, produit... 3P gagnants
3) "Le commerce de gare, c'est la qualité"
4) Autoroutes, la guerre des enseignes...
5) Calais réinvente
le shopping frontalier
Chevillotte place ses billes dans le monde
Lafayette VO fait de la place aux jeunes !
Sherpa, la chaîne qui gravit des sommets de proximité
Musique en ligne, l’offre des enseignes va crescendo
Mon beau sapin… roi chez les distributeurs
Pour Pascal Lupo, la réussite des gares SNCF tient en partie à leur offre de consommation.
 
Pascal Lupo est à la fois directeur des Gares et de l'Escale à la SNCF et Pdg d'A2C, la filiale de la SNCF chargée des contrats de commercialisation des espaces en gare. Il nous livre son point de vue sur les commerces de transit.

Pourquoi la SNCF s'est-elle lancée dans un vaste programme de rénovation de ses gares ?
Nous voulions avoir des gares au même niveau de qualité et de modernité que celui des trains.
Or, pour y parvenir, il nous fallait les rénover, les sécuriser, changer les ambiances… Transformer les halls de gares en galeries marchandes nous a permis d'atteindre ce but.

Pourquoi les enseignes cherchent-elles à s'implanter dans une gare ?
Le chiffre d'affaires réalisé dans une gare par un point de vente est deux à trois fois plus important qu'ailleurs !
Les 180 000 m2 de commerces que compte la direction des Gares et de l'Escale réalisent chaque année un milliard d'euros de CA. Tous les jours, on compte 400 000 voyageurs à la gare Saint-Lazare, contre 8 000 clients par jour, en moyenne, dans un hyper de 10 000 m2 !

Quel est le profil type des enseignes que vous recherchez ?
Des enseignes de qualité, quelle que soit la gare. Dans le terminal Eurostar, nous avons Hédiard, Godiva, L'Occitane. La Redoute, Naf-Naf, Monoprix, Douglas sont, eux, implantés Gare du Nord.

Quels sont vos projets à moyen terme ?
Nous souhaitons faire des gares des endroits de vie et "branchés" où l'on pourra faire ses courses, consommer mais aussi travailler.
C'est précisément ce que propose le business center de la Gare de Lyon qui permet aux entreprises de tenir des réunions 10 minutes à peine après l'arrivée du train.

Karl Falcon
 


Haut de la page

Les autres articles du dossier :

 Intro : Comment la distribution séduit le conso-voyageur
  Terminal Roissy 2F, place au commerce !
  Passage, proximité, produit... 3P gagnants
  "Le commerce de gare, c'est la qualité"
  Autoroutes, la guerre des enseignes...
  Calais réinvente le shopping frontalier

Accueil - Editorial - C'est aujourd'hui - Rencontre avec... - Atouts Cetelem
Dossier - Dynamique Entreprise - Commerce en ligne - Marché - Ecrivez-nous - Archives

Site créé et administré par CREAPRESS INTERACTIVE